Nouveau Post
Posts récents
Cherchez par mots-clés
 
Suivez-nous!
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

LE MÉCANISME D’ÉGO-AUTODÉFENSE ET LA M.E.R.D. (mécanique émotive défensive réactive)

LE MÉCANISME D’ÉGO-AUTODÉFENSE ET LA M.E.R.D. (mécanique émotive défensive réactive)

Les mécanismes de défense ou ce que j’appelle, l’égo autodéfense, font toujours ressortir le pire des gens. Quand nous sommes en égo-autodéfense on entre dans une mécanique émotionnelle défensive en utilisant une ou plusieurs de ces réactions :

  • Traiter l’autre de noms ou utiliser une étiquette (raciste, homophobique, trait physique, etc.)

  • Démentir ce qui a été réellement dit

  • Contre-attaquer : « Oui, mais toi, tu…

  • Retourner le blâme chez l’autre

  • Dire à l’autre ce qu’il doit faire

  • S’apitoyer sur soi de manière à attirer la pitié

  • Dire quelque chose de méchant en affirmant par la suite que ce n’était qu’une farce

  • Abaisser l’autre en le diminuant, lui ou son action

  • Rester paralysé et ne rien répondre

  • Raccrocher le téléphone, quitter l’autre en pleine conversation, éviter l’autre, bref, fuir le conflit

  • Démontrer que nous ne sommes point touchés, mais intérieurement préparer sa revanche

  • Prêcher – Moraliser – Juger - critiquer – Crier, etc.

On entre dans un mécanisme d’égo-autodéfense parce qu’on souffre et que nous nous sentons inquiets. Parce que nous nous sentons blessés psycho-logiquement, nous cherchons à frapper en dessous de la ceinture « psycho-verbale » de notre partenaire.

RÈGLE SUPRÊME : « LE PROBLÈME N’EST PAS LA PERSONNE MAIS SON ÉTAT. » LE PROBLÈME EST QUE FACE À UNE MENACE RÉELLE OU IMAGINAIRE, ON ADOPTE LA DÉFENSIVE (l’Égo-autodéfense)

La personne qui est dans la M.E.R.D. (mécanique émotionnelle réactive défensive) agit comme cela à cause de son ÉTAT. Si elle se sentait bien, en sécurité et en contact avec ses ressources, elle n’agirait pas ainsi.

Un pratiquant d’Autodéfense psychoverbale entre dans un état optimal en déclenchant des ancrages de sécurité et de calme, puis il s’oriente vers les solutions. Ainsi, il ne risque pas de se mettre les pieds dans la M.E.R.D. 

Quand une personne est dans un état de colère, elle ne peut raisonner à cause du syndrome général d’excitation créé par l'adrénaline et autre produit chimique qui circule dans son corps. Le système nerveux autonome a tiré le sang du cerveau et de l’estomac et l’a envoyé dans les groupes musculaires plus larges pour l’ACTION. Ces modèles de pensées irrationnelles déclenchent des réponses émotionnelles inappropriées qui apparaissent dans leurs PAROLES ET COMPORTEMENT.

 L’ÉTAT EST LE PROBLÈME PAS LA PERSONNE

 Souvent nous sommes portés à confondre leurs blessures émotionnelles, les processus cognitifs stupides et leurs accusations sauvages… avec leur véritable identité! Pour empirer la situation… on les attaque. Nous savons aujourd’hui que tous les apprentissages, mémoires, perspectives et comportements opèrent de manière DÉPENDANTE À L’ÉTAT. Donc, il est plus efficace de s’attarder à l’état de la personne que les mots (et les maux) qu’elle exprime. Les états de :   COLÈRE,   FRUSTRATION,   JALOUSIE,   STRESS, sont tous des états dépendants.

Chaque fois qu’on expérimente un état psychoverbal, celui-ci va orienter spécifiquement notre perspective et notre comportement. J’explique dans ma méthode d’autodéfense psychoverbale qu’au centre du mécanisme d’égo-autodéfense on retrouve la peur de perdre le contrôle et de devenir dépendant d’une source externe.

SORTIR DE LA M.E.R.D.  

Pour sortir de la M.E.R.D, la première chose à faire est de prendre du recul.   Cela nous donne la distance émotionnelle pour percevoir la menace.   Cela nous donne de nouveaux cadres de référence.   Pendant le stress émotionnel nous avons besoin de nous désamorcer, sinon nous risquons d’escalader la situation.   Sous le stress on a tous de la difficulté à parler clairement.   On doit agir avec tact et respect, et non RÉAGIR bêtement à des pulsions violentes.

L’ÉGO-AUTODÉFENSE NE FAIT QUE SORTIR LE PIRE D’UNE PERSONNE

 Parce que nous sommes dans une M.E.R.D. (Mécanique Émotionnelle Réactive Défensive) on répond en mode de survie et agissons désespérément et irrationnellement.   Notre système nerveux et l’état de stress intense nous empêchent de percevoir la réalité. À chaque fois que nous allons expérimenter un état psychoverbal, celui-ci va déterminer spécifiquement notre perspective et notre manière de penser, émotionner, parler, se comporter et intentionner.

On désamorce son propre état pour ensuite désamorcer l'attaque psychoverbale et l'état de la personne. Désamorcer l'autre, aide à réduire son besoin de se défendre, décroit ses résistances et évite de déclencher ou prolonger des ancrages d’états émotionnels limitatifs ou négatifs.

Qu'est-ce qui est le plus important pour désamorcer une attaque psychoverbale?

Pour résoudre adéquatement toute attaque psychoverbale (APV), il est essentiel d'être dans un état corps-esprit-émotion où on se sent:

· PLEIN DE RESSOURCES

· CENTRÉ

· PROACTIF

Être dans un état psychoverbal puissant nous aide à rester centrés en face de toutes attaques psychoverbales. Même si l'attaque qui nous est jetée en pleine figure nous concerne.

 www.autodefenseverbale.com

Copyright 2014. Gaëtan Sauvé. Protégé par les droits d’auteurs. Aucune reproduction permise sans le consentement de l’auteur.

  • Facebook Classic
  • Pinterest Classic
  • Google+ App Icon
  • LinkedIn App Icon
  • Twitter Classic